Chapitre 1 : Rivecourbe

chapitre 1

Les Chroniques du Monde d'Argantar content l'histoire de Dawnwolf où tout le distingue des autres habitants du monde d’Argantar : oreilles pointues, cheveux noirs, yeux bleus… Comme si cela ne suffisait pas, le jeune homme arbore à son front un mystérieux signe. Fils d’armurier, quand ceux de son âge aident en premier lieu leurs parents dans les tâches quotidiennes, lui, ne pense qu’à jouer. Quand vient la nuit, des images de mort hantent l’esprit de Dawnwolf, champ de bataille jonché de cadavres et monstres dévorant des corps. 

PARTAGEZ CE CHAPITRE !

NEWSLETTER

NEWSLETTER

NEWSLETTER

Articles récents

À PROPOS du créateur

Auteur et scénariste

Tyragrio

Ancien rôliste, j’ai toujours adoré la fantasy. Ayant été MJ et joueur, cela m’a permis de développer mon imagination pour la fantasy. En grandissant, écrire mes propres livres m’a paru évident, ceci afin de partager le plaisir de mes univers. J’ai également plusieurs projets en tête qui j’espère plairont à ceux qui me liront.

5 commentaires

  • Asthom
    Mai 25, 2017 @ 12:33

    C’est grâce aux Chroniques du Monde d’Argantar que j’ai découvert Tyragrio et je lui ai ouvert les portes d’Illuria. Son univers fantasy a un gros potentiel devant lui. Alors je vous demande de lui transmettre vos retours pour l’encourager dans sa quête de création !

    Répondre
  • Jess
    Mai 30, 2017 @ 23:08

    J’ai relu donc ton premier chapitre, Grigri.
    Tu l’as encore retravaillé et ta persévérance paye. C’est bien mieux ; tu progresses chaque fois un peu plus. Surtout, ne t’arrête pas d’avancer. Continue et livre-nous la suite des aventures de cet attachant personnage qu’est notre petit Dawnwolf !

    Répondre
    • Mai 31, 2017 @ 10:26

      Merci d’avoir pris le temps de me lire 😉 Merci également pour ton commentaire qui me touche énormément. La suite va arriver 🙂 Encore merci ma bonne fée

      Répondre
      • Asthom
        Mai 31, 2017 @ 13:05

        Y’a intérêt ! 😛 Moi aussi j’attends la suite ahah ^^

        Répondre

laissez un commentaire