Auteur : Asthom - Thomas MADER

La brute, la douce et la râleuse

– Pearl : Une souris verte, qui courait dans l’herbe. Je l’attrape par la queue et je lui arrache les yeux !

– Eternyty : Bouuuh… Je n’aime pas ta chanson Pepearl…

– Pearl : M’en tape !

– Lohengrin : C’est clair que ça change de tes comptines toutes plus niaises les unes que les autres…

– Eternyty : Mais elles sont jolies…

– Lohengrin : C’est ça le problème… 

La guilde des Illuminés continue leur route au travers des rues de Talgard.

– Lohengrin : Bon sinon, on les trouve quand ces ballons de Coursefolle à l’autre pinouf ? Ça commence à me les briser…

– Pearl : Ouais, ça commence aussi à me saouler cette daube !

– Eternyty : Pauvre enfant qui a perdu ses ballons, il faut les retrouver…

– Pearl : Ça devrait pas être notre problème, il avait cas les attacher !

– Lohengrin : C’est clair. Je hais les mômes.

– Eternyty : Vous êtes méchants… Vilains.

– Lohengrin : Comme c’est un gamin, faut pas s’attendre à une grosse récompense…

– Pearl : Si ! Des cailloux ! HA HA HA ! 

– Coucou ma Pearl.

– Pearl : QUOI ?!

La brute se retourne et reconnaît de suite un visage familier.

– Pearl : Moman !

Pearl se jette dans les bras de sa mère.

– Bonjour ma petite fille chérie, comment vas-tu ?

– Pearl : Ça va et toi ma douce moman ?

– Il fait beau, il fait chaud, je vais donc bien ma chérie. Ces jeunes gens sont les membres de ta guilde ?

– Pearl : Ouais ! Voici Lohengrin et Eternyty.

– Eternyty : Bonjour maman de Pearl. 

– Lohengrin : Yo.

– Dis-moi tout. Comment se passe ta nouvelle vie ? Cela te plaît ma chérie ?

– Pearl : Ouais !!! Y’a plein de castagnes et de collectors à qui je peux botter le cul ! Et toi, qu’est-ce que tu fous là ?

– Je pars rendre visite à ton frère. J’en ai profité pour m’arrêter au boulanger du coin pour lui prendre un petit sandwich. Son travail lui prend beaucoup de temps ces derniers jours.

– Pearl : Dommage hein. Qu’il parte à l’aventure comme moi. Il verra, ça lui changera la vie !

– Et toi ma chérie, tu n’as besoin de rien ?

– Pearl : Nop, le strict minimum me suffit. On squatte chez Lohengrin quand nous ne sommes pas chez les bouseux de l’Alliance. 

– Je vois. Je t’ai quand même acheté un petit quelque chose. Je comptais te l’apporter, mais puisque tu es là…

La mère de Pearl cherche à l’intérieur de sa besace un cadeau pour sa fille.

– Ah, le voilà. Regardez comme cet ensemble de sous-vêtements est mignon.

– Pearl : Moman !

– Rouge, ça ira bien avec tes beaux cheveux roux.

– Pearl : Maaaais arrête ! Cache-moi ça !

– Voyons, tu n’as pas à avoir honte devant tes amis.

– Lohengrin : Sexy la culotte hi hi hi.

– Eternyty : Lolo… 

– Lohengrin : J’suis sûr que tu rempliras parfaitement ce soutien-gorge.

– Eternyty : Arrête !

– Lohengrin : Je pourrai l’essayer ?

– Pearl : Mouaaaaaaaaarrrgggghhhhh !

*Poum*

PARTAGEZ CETTE ŒUVRE

COMMENTAIRES