Auteur : Asthom - Thomas MADER

Il y a un an, alors que le Royaume avait besoin de héros, deux citoyens impliqués dans la vie de Talgard prétendirent tous deux au titre de Grand Sage. Leurs noms ? Asthom et Liliana.

Il y a un an…

An 331 après Grand Cataclysme. Palais Royal de Talgard – Journée.

Convoqué pour un entretien suite à une annonce parvenue dans le journal local, Asthom, dans l’espoir de devenir GS, arrive dans l’enceinte du Palais Royal de Talgard où se tiennent les auditions. Une fois son chemin demandé aux gardes présents à l’entrée du château, le jeune sorcier rejoint un hall mis à disposition des candidats dans l’attente de leur entrevue avec le Grand Sage en chef chargé du recrutement de nouvelles recrues.
Tous les autres sièges étant occupés, il s’installe à côté d’une femme d’une trentaine d’années aux longs cheveux blonds qu’il salue auparavant.

– Bonjour. Vous êtes ici pour le recrutement GS ?

– Asthom : Oui.

– Quel beau temps avons-nous aujourd’hui n’est-ce pas ?

Asthom murmure…

– Asthom : Qu’est-ce qu’elle me veut la vieille…

…avant de reprendre.

– Asthom : Oh oui bien sûr ! Quel… magnifique temps. Vous vous êtes perdue ?

– Oh non du tout. Je suis ici pour la même raison que vous.

– Asthom : D’accord…

– D’accord voilà.

– Asthom : Oui.

– Oui…

– Asthom :

– Dites-moi, vous semblez bien jeune. Quel âge avez-vous ?

Le jeune homme marmonne de nouveau…

– Asthom : Elle compte me lâcher la grappe ou… ?

… et reprit le fil de la conversation avec un grand sourire.

– Asthom : Dix-neuf ans. Évidemment, par pure politesse, je ne vous poserai pas la question, bien que je serai curieux de le savoir.

– Oh vous savez mon bon jeune garçon, je n’ai pas honte de dévoiler mon âge. J’ai trente-cinq printemps et je suis même maman d’une fille de quatorze ans.

– Asthom : Et vous souhaitez vous engager parmi les Grands Sages ? Vous êtes bien consciente que cela demande beaucoup de temps et de sacrifices à consacrer à ce job ?

– Je donne déjà pas mal de mon temps aux autres. Je souhaite maintenant juste le consacrer différemment.

– Asthom : Que faites-vous dans la vie ?

– Je suis enseignante et chercheuse à l’Ordre des Prêtres. J’apprends les rudiments de la magie curative aux jeunes ayant des prédispositions pour cette forme de magie. À côté de cela, je suis aussi membre du Syndicat des Prêtres, ce qui me permet de voyager à travers tout le continent d’Eto et au-delà pour venir en aide aux plus vulnérables.

– Asthom : Et votre fille dans tout ça ?

– Ma fille suit sa scolarité dans l’Ordre des Prêtres. Je n’ai pas trop de difficultés pour l’élever avec mon travail.

– Asthom : Prêtresse de mère en fille…

– Et vous ?

– Asthom : Et moi ?

– Oui ! De quel Ordre êtes-vous ?

– Asthom : Sorcier, de l’Ordre des Mages. Déjà tout petit, on avait remarqué ma facilité à convertir les flux pour y manier l’énergie sombre, le choix de me spécialiser dans cette branche s’est donc fait naturellement.

Une longue liste de noms à la main, un homme apparaît dans le hall et appelle le candidat suivant pour l’entretien de GS.

– Monsieur Cymes Athali.

– Cet homme est arrivé il y a plus d’une heure. Je crains que nous ayons encore un bon bout de temps d’attente.

– Asthom : Génial…

– Une question. Vous disiez « on » en parlant de votre talent de sorcier, vous voulez parler de vos parents ?

– Asthom : Je préfère de ne pas en parler…

– Ah… D’accord.

Après plus d’une heure et demie passée à patienter et à faire la causette, bien que, comme à son habitude, Asthom ne semble pas être disposé face à cette parfaite inconnue, la femme est appelée. Sourire aux lèvres, c’est au bout de vingt minutes qu’elle quitte la pièce d’audition adjacente au hall.

Tout en quittant les lieux, elle dernière lâche un petit sourire au jeune homme et enchaîne aussitôt par un « bonne chance ».

Les candidats continuent de défiler jusqu’à ce qu’Asthom soit le dernier. Inquiet de ne pas avoir été appelé, Asthom part interroger le recruteur.

– Asthom : Pardonnez-moi, mais vous ne m’auriez pas oublié ?

– Monsieur Sacra c’est cela ?

– Asthom : Oui.

– Navré que nous n’ayons pas pu vous prévenir plus tôt, mais notre rendez-vous a été annulé.

– Asthom : Vous me dîtes que ça fait des heures que je poirote ici pour rien ?

– Non je ne dis pas cela. Sa Majesté souhaite vous rencontrer en personne.

– Asthom : Mon entretien va se passer avec Le Roi ?!

– C’est exact. Son Altesse devrait arriver d’une minute à l’autre.

– Asthom : Mais je ne suis pas du tout prêt !

– Georges de la Foutaise : Voyons voyons, détendez-vous mon brave !

– Asthom : OOOH ! Votre Majesté, c’est un honneur de vous rencontrer.

– Georges de la Foutaise : À vrai dire, moi aussi. Il me tardait de vous rencontrer. Suivez-moi.

Georges de la Foutaise avait emmené le jeune homme jusqu’à sa résidence privée pour s’entretenir avec lui, chose pour le moins inconventionnelle, mais pas inhabituelle pour ce Roi.

Tous deux installés face à face autour d’une table, la conversation s’éternise depuis plus d’une vingtaine de minutes.

– Georges : Hm… Sept condamnations durant votre passage dans l’Ordre des Mages. Plusieurs petites arnaques financières minutieusement montées, des vols et escroqueries. On peut dire que vous les collectionnez.

– Asthom : Des erreurs de jeunesse que voulez-vous.

– Georges : Cependant, votre engagement auprès de notre chère ville est tout à votre honneur. J’aime ça ! Si je me réfère à votre dossier… Ancien trésorier adjoint du comité de régulation des banques de Talgard, adhérent du congrès anticorruption, membre de la confédération des Réfugiés de Morilayn, fieffé défenseur des droits des non-humains… Vous m’impressionnez.

– Asthom : C’est dans ma nature, je suis une personne au grand coeur.

– Georges : Hm… Bien bien. Parlez-moi un peu plus de vos projets à plus long terme, en soustrayant l’éventualité de compter parmi les Grands Sages.

– Asthom : À vrai dire, j’ai plutôt tendance à vivre au jour le jour, mais je m’intéresse de près à l’Histoire du Grand Tout et aux reliques de notre passé. L’une de mes dernières grandes explorations m’a directement mené au portail du mont Emes maintenant fermé de la Cité des Dieux Ancestraux, Ihl’devalahi. Savoir que derrière cette Porte se trouve le berceau de la Magie est fascinant…

– Georges : Hm… Savez-vous qu’il y a des siècles de cela, la famille royale de Morilayn assurait sa protection avec honneur et bravoure ? Les Dieux Ancestraux, la Déesse Mère Etain et le Dieu Père Ecu, avaient autrefois choisi mes ancêtres pour contrer les menaces grandissantes. Mais cela, c’était avant que toutes les Portes qui liaient Celestia au reste du Grand Tout ne soient scellées par notre Régente… Dorénavant, l’endroit est infesté autant de goules que de monstres dangereux.

– Asthom : J’ignorais que les Dieux avaient confié une si haute responsabilité à notre pays…

– Georges : Vous êtes jeune, il vous reste beaucoup de choses à apprendre et à découvrir. Mais je ne me fais aucun doute là-dessus, vous y parviendrez. Si vous y convenez, les historiens de la Cour et moi-même pourrons vous faire part de tout ce dont nous savons dès lors que vous deviendrez GS.

– Asthom : Comment ?! Je… je…

Asthom reste sans voix.

Peu de temps après la fin de son entretien avec le Roi, Asthom croise, sur le parvis du Palais Royal surplombant une partie de Talgard, de nouveau la femme qu’il avait précédemment rencontrée. Le jeune homme l’aborde.

– Asthom : Alors ? Ça a été pour vous ?

– Hein ? De quoi ?

– Asthom : Votre entretien pour le poste de GS…

– Ah oui ça ! Oui oui, comme sur des roulettes.

– Asthom : Et donc… ?

– Et donc, et donc… Quoi ?

– Asthom : Eeeeeeeeeeeeeeeh… Votre candidature a été retenue ?

– Aaaah ! Oui, je fais dorénavant partie de l’équipe des Grands Sages.

– Asthom : Nous sommes donc amenés à nous recroiser alors, car moi aussi.

– Félicitation ! Je suis contente pour vous.

– Asthom : Sentiment partagé. Je suis Asthom, enchanté.

– Liliana : Liliana.

– Asthom : Je pars me saouler dans la taverne du coin pour fêter ça. Ça vous tente ?

– Liliana : Comment refuser !

PARTAGEZ CETTE ŒUVRE

COMMENTAIRES