Auteur : Asthom - Thomas MADER

En pleine mission de guilde, Asthom tombe nez à nez avec un artefact magique aussi convoité que rare. Mais comme une surprise n’arrive jamais seule, les Extracteurs vont avoir la désagréable visite d’une guilde rivale chère à leur cœur.

An 332 après Grand Cataclysme, 8 septembre. Forêt Le Petit Bois – Journée.

En mission de guilde, Asthom, Damdam et Liliana récoltent des champis Trubuduches Lapipointu pour le compte d’une cuisinière de la Cour près de la forêt du Petit Bois, lieu réputé par son impressionnante dense flore située au nord-ouest de Talgard.

– Asthom : Pourquoi doit-on toujours se coltiner les missions les plus pouraves ?!

– Liliana : C’est ce que font toutes les petites guildes.

– Asthom : Non, c’est le job des guildes de secondes zones ! Pas la nôtre.

– Damdam : Les Last Templars parlaient justement de ça l’autre jour. C’est quoi ?

– Asthom : Là où tu devrais être.

– Liliana : « Seconde zone » est un terme assez… Comment je pourrais te l’expliquer avec des mots simples ?

– Asthom : Rhô pas besoin de grands mots pour expliquer que ce sont des des incapables, des minables, des bouses quoi !

– Damdam : Mais si nous effectuons les missions qui leur sont dédiées, ça veut dire que nous en sommes une ?

– Asthom : Depuis que tu y es rentré, elle y prend le chemin.

– Liliana : Notre classement ne nous le permet pas. Plus une guilde a de réputation, plus des missions importantes lui sont confiées. Cette réputation s’obtient quand ta guilde et toi finissez une mission, faites des échanges commerciaux, trouvez et échangez des objets de grande valeur, et j’en passe.

– Asthom : Bref on en est loin.

– Liliana : Peut-être que si tu t’arrêtais de piller le coffre de guilde, nous pourrions nous acheter un meilleur équipement, et même recruter et stuffer d’autres personnes pour augmenter notre classement.

– Asthom : Mais pas du tout !

Asthom s’éloigne de ses deux compagnons et part récolter des champis dans son coin. Au bout de dix minutes de récolte intensive, il tombe sur une gemme de magie pure de grande rareté.

– Asthom : Oh joie !

Liliana, qui a entendu son ami s’exclamer haut et fort au loin, l’interroge.

– Liliana : Tu as trouvé quelque chose ?

– Asthom : Euh non non rien…

Le jeune sorcier hésite à dévoiler sa trouvaille à son groupe. Deux de ses personnalités apparaissent devant lui. D’un côté, Crevard pour le persuader de garder la gemme de magie pure. De l’autre, Bienveillance dont le principal objectif est de le dissuader de ses tendances vénales et de faire don de l’artefact à sa guilde.

– Crevard : Pense à toutes ces pièces d’or une fois que tu auras vendu cette gemme d’une extrême valeur ! Ou penses-tu à l’immense pouvoir que pourrait te procurer cette pièce unique ? Tu pourrais bien devenir le chef d’une guilde puissante et bien classée ou avoir à tes pieds une armée de larbins. Ou alors autre option, la magie que cette gemme renferme pourrait faire de toi un sorcier très puissant. Réfléchis bien mon ami, ce n’est pas tous les jours qu’on en croise une comme celle-ci.

– Bienveillance : Sooooooois bieeeeeeenveillaaaaaaant eeeeeeenvers les tieeeeeeeeens.

– Crevard : Tu vois, il n’a aucun argument valable…

– Bienveillance : … bieenveillaaanceeeee.

– Crevard : Il faut que tu gardes cette pierre.

– Asthom : Hm… Je pourrai même m’asseoir sur le trône de Morilayn !

– Crevard : Non.

– Asthom : Rhâ mince… Quoi qu’il en soit, il y a bien plus d’avantages à garder cette gemme plutôt qu’à leur donner.

– Magewar : Ce n’est sans doute pas avec ta conscience avec qui tu devrais discuter.

Alors qu’Asthom se trouve dans une profonde discussion avec lui-même, quelques membres de la guilde NB, dont leur chef, qui passaient dans le coin, avaient aperçu le sorcier avec en sa possession la gemme de magie pure. Connaissant son extrême valeur, les NB avaient la ferme intention de ne pas repartir sans.

– Asthom : Encore vous ! Mais vous êtes pire que des morpions. Qu’est-ce que tu veux ?

– Magewar : Ta petite enquête t’aura au moins appris quelque chose, tu sais me discerner. Trêve de bavardage. Ce que je veux, c’est ça.

L’élémentaliste de feu montre la gemme de magie pure qu’Asthom tient.

– Asthom : Dans tes rêves.

– Magewar : Dois-je te rappeler que ce territoire appartient à ma guilde et que par conséquent tout ce qui s’y trouve. Pas de chance, nous passions justement dans ce coin. Maintenant, la pierre.

Liliana et Damdam arrivent sur place. Tandis que deux de ses membres commencent à s’agiter, Magewar les calme d’un geste ferme.

– Asthom : Restez en dehors de ça.

– Magewar : J’ai vraiment touché le gros lot aujourd’hui, deux GS. Liliana, pourrais-tu rappeler à ton chef les lois qui régissent la propriété matérielle d’un fief pour la guilde qui le contrôle ?

– Liliana : Une guilde propriétaire d’un fief est détentrice de tout objet se trouvant sur son territoire, sauf en cas de réclamation par les hautes autorités. En théorie, si une tout autre personne ou guilde en découvre, elle se doit de le remettre à la guilde qui contrôle le territoire. Pourquoi ? Asthom a trouvé quelque chose ?

– Magewar : Tu vois chef des GS, tu as l’obligation de remettre à ma guilde cette pièce unique.

– Asthom : Va crever.

– Magewar : Fort bien. Nous la prendrons par la force.

Un voleur de la guilde NB apparaît aux côtés d’Asthom et lui dérobe la gemme.

– Asthom : Tu n’es vraiment qu’un… !

– Magewar : Vas-y, ne te retiens pas. Un ?

– Liliana : N’insiste pas Asthom, il n’en vaut pas la peine. Allons-nous-en.

– Magewar : Je ne crois pas.

Asthom, Liliana et Damdam se retrouvent encerclés par un cercle magique qui les empêche de s’échapper.

– Magewar : Prêts à vous divertir un peu mes amis ? Montrons-leur qu’il ne faut pas nous manquer de respect sur notre territoire et fouiner dans nos affaires.

Alors que les NB sur place s’apprêtent à donner une leçon aux Extracteurs, le sort qu’incante Magewar est subitement interrompu par un projectile magique provenant de sa gauche.

– Anaxa : Tu devrais plutôt te battre contre une personne de ton niveau, espèce de lâche.

Une défenseuse, la même que les Extracteurs avaient croisé dans les grottes de Gratteroche, déboule de derrière Anaxa, masse à la main.

– Défenseuse : Il est où ton bouseux qu’on lui fasse un deuxième trou du cul ?!!!

– Magewar : Les Last Templars.

– Sanguth : Et pas que.

– Magewar : Que voilà ? Toute une alliance, je suis flatté.

– Cid : Nous avons bien eu raison de vous suivre depuis Talgard. Vous n’êtes pas arrivés ici par hasard. Depuis le début vous les suiviez, et bien entendu ce n’était pas pour les aider dans leur mission de guilde.

– Magewar : No… Bien vu. Et maintenant ? Vous pensez réellement que vous pouvez rivaliser contre nous ?

– Anaxa : Donne-nous la gemme sans faire d’histoire.

– Magewar : Viens la chercher.

– Anaxa : Bien, comme tu voudras.

Le combat opposant la guilde NB contre les nombreux membres de l’alliance débute. Comme à son habitude, et pour éviter à tout prix le danger, Asthom emploie la technique du « courage fuyons ».

– Asthom : COUREEEEEEEZ !

Tandis que les aventuriers pratiquant la magie préparent leurs incantations, sorts de contrôle ou de protection, tout en se tenant à égale distance des archers, rôdeurs, ingénieurs, ou prêtres dont le but est de maintenir en vie et de soigner leurs alliés grâce à la magie blanche. Les guerriers, paladins, défenseurs ou encore détrousseurs partent attaquer leurs ennemis au corps-à-corps. Les flèches, sorts et tirs d’armes affluent par dizaines pour tenter de percer chaque protection adverse.

Tandis que la bataille bat son plein, Asthom essaie désespérément de se planquer derrière une personne restant éloignée du champ de bataille pour assurer sa propre sécurité.
Liliana, apportant son soutien à la bataille, aperçoit Damdam se battant contre un arbre.

– Liliana : Mais qu’est-ce que tu fous Damdam ?!

– Damdam : Ben je fais comme vous, je m’entraîne.

Tout le monde s’interrompt en fixant des yeux le jeune magicien écervelé.

– Anaxa : Non là ce n’est pas possible.

Ne comprenant pas ce qu’il lui arrive, Damdam cesse son activité.

Alors que la bataille reprend, Asthom l’attrape par le bras pour l’emmener à l’écart.

– Damdam : Qu’est-ce que tu fais ?

– Asthom : Mais arrête de bouger !

Asthom maintient fermement son acolyte pour l’immobiliser. Alors qu’il pense avoir réussi, Damdam se fait transformer en mouton.

– Damdam : Beeey beeeeeeey beeeeeeeeeeeeeey !

– Asthom : Oh non… Il s’est fait transformer en mouton !

Asthom examine le champ de combat en tentant désespérément de trouver une planque. Alors, quand le fuyard aperçoit la défenseuse se rapprocher progressivement de lui, tout en castagnant un pauvre prêtre NB, Asthom y voit une opportunité à saisir.

– Défenseuse : Crèèèèèèèèèèèveeeeeeee !

– Asthom : Toi !

– Défenseuse : Quoi ?!

– Asthom : T’es bien une défenseuse ?

– Défenseuse : T’as un problème avec ça fouille-merde ?!

– Asthom : Au contraire.

Asthom achève la cible ennemie d’un coup de bâton porté au visage puis se planque derrière la défenseuse.

– Asthom : Fais ton job maintenant hmm… C’est quoi ton prénom ?

– Pearl : Pearl. Reste derrière moi et balance du DPS pendant que je leur castagne la gueule.

Liliana les rejoint.

– Liliana : Je m’occupe de vous soigner. Allez-y !

Pendant plus de dix minutes, les deux camps se livrent une violente bataille. Une puissante invocation de tempête de sable d’un élémentaliste de l’Alliance mit finalement fin aux hostilités, laissant derrière elle une majorité de NB à terre. Blessé et en position de faiblesse, Magewar s’avoue vaincu.

– Magewar : C’est bon… Vous avez gagné… Voilà votre pierre.

Ce dernier lance la gemme de magie pure à terre qui est aussitôt ramassée par Axana. Le chef de la guilde rivale se relève tandis que les prêtres NB encore debout soignent leurs collègues bien amochés grâce à leur magie blanche.

– Magewar : Vous ne vous en tirerez pas comme ça.

Une fois tous sur pied, Magewar et ses guildies prennent la poudre d’escampette.

Anaxa s’approche d’Asthom en lui tendant la gemme.

– Anaxa : Je crois que ceci t’appartient.

– Asthom : Merc… Attends un peu. Où est l’entourloupe ?

– Anaxa : Crois-le ou non, il n’y en a aucune. Nous ne sommes pas tous des monstres.

Asthom récupère la gemme de magie pure, tandis qu’Axana salue respectueusement les Extracteurs avant de repartir avec l’Alliance.
Axana s’arrête l’espace d’un instant pour mettre en garde ses alliés d’un temps.

– Anaxa : Pour vous suivre depuis la Chambre des Guildes, les NB en avaient après vous. Assurez-vous de couvrir vos arrières, car une chose est sûre, ils n’en ont pas fini avec vous.

La femme se remet en marche et part rejoindre les siens. L’Alliance s’éloigne progressivement dans la forêt jusqu’à ce qu’elle ne soit plus perceptible au milieu de tous les imposants arbres qui la composent.
Liliana s’exprime à Asthom.

– Liliana : Il va falloir que tu m’expliques ce qui vient de se passer.

PARTAGEZ CETTE ŒUVRE

COMMENTAIRES